Coronavirus et alimentation

  • Par
  • Le 13/03/2020 à 20:26

 

Img 196

Par Béatrice POLIDORI

Diététicienne nutritionniste D-E

Télécharger le pdf

 

 

Cet article de blog est en rapport avec la crise sanitaire que nous traversons.

Depuis le début de la pandémie du coronavirus à Wuhan, en Chine, j’ai suivi de près l’évolution de cette nouvelle pathologie, le « COVID-19 », je me suis surtout informée sur les publications officielles scientifiques de sites tel que Pubmed NCBI ou encore JHU univ, alors si je peux apporter ma petite pierre à l’édifice qu’est la lutte contre cette épidémie, je vous présente le résultat de mes recherches en matière d’alimentation en essayant de ne pas employer de termes trop compliqués pour que tout le monde puisse comprendre et vous aider à essayer de limiter les risques de complications et en gardant en tête qu'il s'agit d'un nouvel agent pathogène et que nous n'avons pas suffisemment de recul pour affirmer que telle ou telle méthode sera éfficace.

Img 0191

Comment s'alimenter pour limiter les risques d'infection?

Vous avez tous entendu dire au début de l’épidémie, « Il faut prendre de la vitamine C pour booster notre système immunitaire »? C’est un bon début mais c'est largement insuffisant et peut même s'averer déconseillé, en effet, des rapport de scientifiques chinois nous ont fait parvenir des observations sur des cas de personnes atteintes de covid-19 en urgence médicale. Certaines de ces personnes faisaient une réaction exagérée du système immunitaire, on l'appelle la tempête cytokinique, le système immunitaire s'emballe et empêche l'immunité, même si cela peut paraitre paradoxal, ce mécanisme peut être à l'origine de graves complications. Il est donc déconseillé de trop booster votre système immuntaire afin d'éviter de provoquer cette réponse exagérée de l'organisme. mais comme je vous l'ai déjà dit plus haut, il ne s'agit que de suppositions étant donné que nous n'avons pas suffisament de recul sur la maladie.

Certains chercheurs et notamment le Pr Raoult de l'hôpital de la Timone à Marseille  a testé un traitement contre le paludisme, la chloroquine, qui s'avère très prometteur. Ce médicament agit entre autre sur l'acidité du sang. Ce détail m'a interpelé, j'ai donc essayé d'en savoir plus et en parcourant les résultats de recherches scientifiques sur ce nouveau virus, je suis tombée sur une publication concernant la viabilité du virus: 

Un virus, a besoin de conditions pour survivre, ces conditions sont la température, le taux humidité et l’acidité du milieu dans lequel il évolue, ici ce milieu est le corps humain où le taux d’humidité, le pH et la température sont idéaux à la survie du covid-19. La température à laquelle le virus peut être détruit est de 60° (difficile de faire monter la température du corps à  ce niveau là pour ne pas dire impossible! Nous ne pouvons également pas changer le taux d’humidité de notre sang. Par contre, la publication en question des chercheurs Sturman, Ricard et Holmes dit que le virus perd de son infectiosité à pHi 8, le pHi, notre pH intracellulaire, étant entre 7,2 et 7,4, je me suis donc posée la question suivante,  « Est-ce qu’il ne serait pas judicieux de rendre notre sang un peu plus alcalin pour affaiblir ce virus? » 

Actuellement notre alimentation (produits industriels) aurait plutôt tendance à provoquer une acidose métabolique (pH intracellulaire trop acide), en effet, le sang d’une partie des français atteint d’acidose métabolique descend en dessous d'un pH égal à  6,9.

Si avec l’alimentation on arrive à acidifier le sang, on peut donc le rendre plus alcalin en changeant notre manière de manger. Il faudrait donc essayer d'augmenter l'alacalinité intracellulaire et ainsi d'affaiblir le covid-19, s'il lui prenait l'envie de venir chez nous, pour limiter les risques de complications.

J’ai vous ai donc fait un petit topo pour expliquer comment augmenter votre pHi dans un petit pdf 

Vous y trouverez :

La liste des aliments les plus alcalinisants,

Un petit déjeuner type pour alcaniser votre corps dès le reveil,

Un petit bonus pour éviter de faire entrer le virus dans sa maison, tout ceci en téléchargement gratuit.

j'insiste sur le fait que tout ceci n’est que suppositions car il s’agit d’un nouveau virus, et que nous nageons un peu dans l’inconnu, mais le plan alimentaire que je vous propose est sans risque et sans contre-indication,  bien manger n'a jamais tuer personne, alors pourquoi ne pas essayer?

 

Sources

  • Chloroquine could be used for the treatment of filoviral infections and other viral infections that emerge or emerged from viruses requiring an acidic pH for infectivity.  Akpovwa H1. ( pubmed)
  • Change of the coronavirus peplomer glycoprotein at pH 8.0 and 37 degrees C correlates with virus aggregation and virus-induced cell fusion. Sturman LS1, Ricard CS, Holmes KV. (pubmed)
  • The Acid Alkaline Food Guide by Dr. Susan Brown. Square one publishers

Vous pouvez Téléchargez gratuitement la liste des aliments alcalinisants à privilégier et des aliments acidifiants à éviter,  un petit déjeuner type à pratiquer en cure --> ici

En bonus, vous y trouverez tous les conseils pour limiter les risques de contagion grâce au modèle HACCP.

Pour aller plus loin vous pouvez également trouver le régime complet acido-basique -->

coronavirus symptomes

 

blog de régime blog de régimes bien choisir son régipes diététique nutrition